Un « Kozman sitoyen » pour ouvrir les esprits !

????????????????????????????????????

Huitième Salon Régional de l’Éducation

Un « Kozman sitoyen » pour ouvrir les esprits !

 Comme c’est désormais la tradition, c’est par un “kozman sitoyen” intitulé “Nout Langazman !” que s’est ouverte la huitième édition du Salon Régional de l’Éducation organisée par la Ligue de l’Enseignement. Inscrit pour la quatrième année dans le cadre du Salon Régional de la Jeunesse, ce rendez-vous incontournable de l’éducation à La Réunion se déroulera du 1er au 3 décembre à La Nordev à Saint-Denis.

« Nout Langazman ! ». Un appel qui pourrait être la devise de la Ligue de l’enseignement qui célébrera cette année 150 ans (66 ans à La Réunion) de défense de la laïcité et d’éducation populaire.

Dans un monde en pleine mutation : économique, technologique mais aussi politique ou climatique, les différents acteur de l’éducation doivent en effet trouver de nouvelles approches, de nouveaux modèles pour maintenir notre cohésion sociale.

Notre jeunesse semble particulièrement sensible aux conséquences de ces mutations, (perte de repères, individualisme, repli sur soi…), notamment si elle est, comme à la Réunion, pour une partie d’entre elle, frappée par l’échec scolaire et le chômage.

L’engagement citoyen, la volonté institutionnelle que chacun se réapproprie de façon active les valeurs de la République, la laïcité constituent sans doute des réponses adaptées à ces problématiques comme l’ont démontré les jeunes venus témoigner de « leurs engagements ».

L’engagement dès le plus jeune âge !

Du haut de leurs dix ans, Mérédith Hoareau et Tom Law Weng Sam sont délégués USEP (Union Sportive de l’Enseignement du Premier degré) dans leurs écoles respectives, Flacourt à Sainte-Marie pour l’une et Joinville à Saint-Denis pour l’autre. À peine intimidés devant la salle nos deux jeunes élus témoignent de leur investissement « pour faire profiter toute l’école de sorties à la mer et d’activités sportives ».

Un exemple encourageant salué par Frédéric Salvan, président de La Ligue de l’Enseignement qui a insisté sur la nécessité « de continuer à mettre en place des outils pour que les jeunes deviennent des citoyens éclairés. Dans notre île où la situation est compliquée il faut absolument donner la priorité aux jeunes ! »

Et ce n’est pas Romain Wilthien, secrétaire général du forum réunionnais de la jeunesse, qui dira le contraire : « Notre association travaille pour améliorer la représentativité des jeunes de 12 à 30 ans au sein de la société réunionnaise. Nous pensons pouvoir proposer des solutions pour mettre fin aux galères du quotidien mais nous devons être entendus. »

Pour Laëtitia Volia Garnier, élue déléguée à la jeunesse de la ville de Saint-Denis c’est le même constat puisque cette militante associative est entrée en politique en faisant valoir sa force de proposition et sa jeunesse. « J’ai toujours été engagée dans des associations et j’ai eu la chance, grâce à cet investissement, qu’on me fasse confiance et qu’on me confie, à moins de 30 ans, la délégation à la jeunesse de la municipalité de Saint-Denis. Sans mes expériences associatives je n’aurais sans doute jamais pu être entendu ».

Être utile et se sentir utile

Offrir une expérience et une reconnaissance aux jeunes volontaires, c’est un des objectifs qui a présidé à la création du Service Civique, un outil désormais reconnu dans le parcours citoyen de nombreux jeunes réunionnais. Depuis la création du dispositif « Service civique » ce sont en effet plus de 3 000  jeunes réunionnais (1 300 en 2015) qui ont pu en bénéficier et qui se sont engagés dans des missions d’intérêt général.

À l’échelon national, comme l’a rappelé Yannick Blanc, Haut Commissaire à l’engagement civique et Président de l’agence du service civique invité par La Ligue de l’Enseignement, « ce sont 160 000 jeunes volontaires, et bientôt 200 000, qui ont ainsi pu donner du sens à leur quotidien et contribuer à l’intérêt général. Les personnes qui s’engagent au sein d’associations en France où, rappelons-le il y a 16 millions de bénévoles, ont toutes, jeunes ou séniors, un objectif commun : “être utile et se sentir utile”. Les jeunes enrichissent leur expérience et les séniors la partage ».

ce “kozman sitoyen” riche en points de vue et animé par Samuel Ablancourt, un des administrateurs de la ligue, s’est poursuivi par de nombreux échanges avec le public et conclu par Thierry Volck, vice-président de la Ligue de l’Enseignement qui a souhaité insister sur le fait que « l’engagement ne se décrète pas, il doit découler d’une démarche personnelle réfléchie et volontaire. Comme les services civiques dont le volontariat reste une condition de réussite indispensable ! »

Légende Photo 1 : De gauche à droite : Romain Wilthien, secrétaire général du forum réunionnais de la jeunesse, Laëtitia Volia Garnier, élue déléguée à la jeunesse de la ville de Saint-Denis, Yannick Blanc, Haut Commissaire à l’engagement civique et Président de l’agence du service civique, Frédéric Salvan, Président de la Ligue de L’Enseignement, Jade Tong-Yette, ex-présidente du Conseil départemental des jeunes, Samery Técher, élu au Conseil académique de la vie lycéenne.

 

 

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *