Le projet éducatif de territoire, une question citoyenne (27/11/2015)

IMG_8739  PEDT en quelques mots

Cette éducation territoriale rentre dans le cadre de la refondation de l’école en  mettant en place une véritable synergie entre tous les partenaires de la sphère éducative : parents, enseignants, élus, mouvements associatifs, éducateurs, responsables socio-éducatifs, etc. Pour Étienne BUTZBACH, ancien élu et intervenant pour la ligue de l’enseignement, “ce projet permettra d’uniformiser les points de vue de la communauté éducative notamment en se mettant accord quant à la finalité de l’éducation de l’enfant. Étienne BUTZBACH, parle aussi de “l’accessibilité à l’éducation en citant par exemple la gratuité du péri-scolaire. Toujours selon Étienne BUTZBACHle PEDT permettra également aux collectivités territoriales de proposer un véritable service public de l’éducation en améliorant la formation des intervenants, la coordination des services et leur cohérence. L’évolution des consciences relative à l’éducation au sein des mairies est un véritable terreau pour construire ce service”.

Ce vendredi 27 novembre, au cœur de la Cité de l’Éducation, la conférence : “Projet éducatif de territoire, où en sommes nous?” a donc permis de faire le point sur cette réforme souvent controversée. “Le pays est engagé dans un projet extrêmement ambitieux sur ce thème, qui concerne chacun d’entre nous et nécessite une mobilisation citoyenne souligne Thierry Volck, vice-président de la ligue de l’enseignement. Il ajoute”il est essentiel de ne pas dissocier l’intervention de l’état, des collectivités et des associations. C’est un chantier énorme”.

Un public sceptique

Malgré l’engouement et l’investissement des conférenciers lors de leur présentation, le public, principalement composé d’enseignants, a semblé pour le moins dubitatif quant à le faisabilité de cette entreprise pointant du doigt les nombreuses difficultés rencontrées lors des premiers projets territoriaux. “On a du mal à travailler tous ensemble sans avoir le sentiment d’un manque d’autonomie pour ce qui nous concerne et dans le même temps d’une certaine concurrence entre les acteurs du péri-scolaire  lance une professeure installée dans le public. “Ce qui ne facilite pas l’évaluation des actions et de la plus-value que représente ce PEDT  conclut cette participante.

C’est Alain BOLLON qui apporte un début de réponse en précisant ”il est nécessaire de mettre en place des projets simples, compréhensibles par tous et de remettre l’enfant au centre des ambitions du PEDT”.

Alain BOLLON et Étienne BUTZBACH, deux visions du PEDT qui s’opposent et se complètent. Là où l’un entend refondre profondément le système éducatif, l’autre ne voit que certains ajustements à opérer. Il semblerait que nous n’ayons pas fini d’entendre parler de ce sujet.

IMG_8778

IMG_8768

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *